Manuel des tunnels routiers

Vous êtes ici

4.8. Maintenance des équipements

Tout au long de la durée de vie du tunnel, l'exploitant doit effectuer l'entretien des dispositifs de génie civil et la maintenance des équipements du tunnel. L'entretien des dispositifs de génie civil n'est pas décrit dans le présent paragraphe.

Les interventions de maintenance sur les équipements peuvent être divisées en deux groupes :

  • Les actions préventives qui sont réalisées à intervalles déterminés à l'avance et qui visent à conserver les équipements en bon état de fonctionnement. La maintenance préventive offre l'avantage de prévenir le maximum de défaillances imprévues et d'être facile à planifier. Elle peut toutefois conduire à des coûts élevés si les interventions sont trop fréquentes : celles-ci doivent donc être correctement optimisées.
  • Les actions correctives qui sont effectuées lorsqu'un système ou une partie d'un système est en panne ou endommagé(e). La maintenance corrective offre l'avantage d'utiliser un système jusqu'au terme de sa durée de vie. Elle présente cependant l'inconvénient de ne pas pouvoir être planifiée et donc de, parfois, conduire à réaliser des interventions dans l'urgence avec des coûts supplémentaires importants.

Il est recommandé d'utiliser la maintenance préventive lorsque cela est possible, notamment pour les systèmes qui ne sont pas redondants et qui sont associés à la sécurité. La maintenance préventive permet de planifier l'ensemble des différentes tâches de maintenance à effectuer lors d'une fermeture du tunnel. De plus, elle permet de conserver les équipements en bon état de fonctionnement. Cependant, même avec une maintenance préventive très efficace, l'exploitant ne pourra pas éviter des actions correctives.

Généralement, le personnel d'exploitation ne réalise pas la totalité des tâches de maintenance ; l'exploitant fait souvent appel à des sous-traitants et plusieurs options sont donc envisageables :

  • Il est possible de sous-traiter uniquement les tâches de maintenance d'un certain niveau technique. L'exploitant peut donc sous-traiter les tâches qui ne présentent aucune difficulté technique (nettoyage, lavage...) ou uniquement les tâches très complexes (système de supervision, équipement de radio-retransmission...)
  • Il est possible de sous-traiter toutes les tâches d'un ou plusieurs groupes d'équipements (tous les systèmes de ventilation, toutes les installations de télésurveillance, etc.).

Le Chapitre 7 "Le coût de l'entretien" du rapport 05.06.B, le Chapitre 4 "Gestion et exploitation" du rapport 05.13B et le Chapitre 6 "Organisation du personnel d'exploitation" du rapport 2007R04 donnent des informations plus détaillées sur la maintenance.

Dès lors qu’ils dépassent une longueur de quelques centaines de mètres, les tunnels routiers sont dotés d’équipements de sécurité qui visent à garantir la sécurité des usagers en situation normale ou en cas d’évènements perturbant l’exploitation normale.  De par leur rôle dans la chaîne globale de la sécurité, ces équipements doivent être conçus et choisis avec soin en tenant compte de leur maintenance, leur inspection et leur renouvellement. Ainsi, un rapport a été produit pour assister les opérateurs et les exploitants dans le domaine de la maintenance et des inspections techniques.

Le rapport technique 2012R12FR « Recommandations pour gérer la maintenance et les inspections techniques des tunnels routiers » fournit des recommandations pour la gestion de la maintenance, essentiellement dans le domaine des équipements. Les aspects relatifs au génie civil de second-œuvre sont répertoriés, mais abordés très brièvement.

Traiter les aspects du Coût du Cycle de Vie (CCV) est devenu une tâche importante pour les propriétaires privés de tunnels, ainsi que pour les organismes publics. Une connaissance bien établie des cycles de vie sert à optimiser les coûts d'investissement durant les premières étapes de conception d'un système. Par ailleurs, elles est très utile pour organiser l'entretien périodique des équipements techniques.

Le rapport technique 2012R14FR, "Considérations sur le cycle de vie des équipements électriques des tunnels routiers" explique comment les aspects du CCV étayent  la conception des équipements et les concepts d'entretien. Sachant que les décisions d'investissement sont souvent axées sur la technologie et que les coûts des équipements ont considérablement augmenté ces dernières années, ce rapport éclaire le processus de cycle de vie et traite de l'impact du vieillissement des matérieux.

En complément de ce rapport, le rapport technique "2016R01FR, "Bonnes pratiques pour l'analyse du cycle de vie des équipements des tunnels routiers" décrit comment l'analyse du cycle de vie, au sens de l'analyse d'état, doit être effectuée de façon systématique, comment il est possible d'utiliser des critères systémiques, comment réaliser l'agrégation de différents critères et comment les méthodes basées sur les risques peuvent être mises en oeuvre pour l'analyse systémique. Le problème d'agrégation de différentes valeurs d'état évaluées avec un ensemble de critères fait l'objet d'un traitement particulier. Ce rapport technique explique comment les critères peuvent être contrôlés pour les relations de dépendance et comment atteindre "l'orthogonalité". Enfin, le rapport explique que les méthodes "d'échantillonage aléatoire" sont rarement appropriées en raison du faible nombre d'éléments inspectés.

Références

No reference sources found.