Manuel des tunnels routiers

Vous êtes ici

4.6. Recrutement, formation du personnel et exercices

Les tâches confiées au personnel d'exploitation sont très importantes pour la sécurité et l'efficacité de l'exploitation. De plus, le contexte évolue car, d'une part, les problèmes d'exploitation sont d'une plus grande importance que les problèmes purement techniques et d'autre part, les systèmes d'exploitation deviennent de plus en plus complexes.

Le personnel chargé de l'exploitation doit donc répondre aux exigences suivantes :

  • Il doit être issu d'une sélection stricte via un processus de recrutement.
  • Il doit être bien formé avant de prendre ses fonctions.
  • Il doit suivre des formations de remise à niveau tout au long de sa carrière.
  • Il doit participer à des exercices, éventuellement organisés en coopération avec des services externes.

Lors des phases de recrutement, les qualifications requises pour les futurs exploitants doivent être définies d'après la nature des tâches d'exploitation. Rappelons que même si les tâches sont similaires dans tous les pays, le personnel responsable de leur exécution n'appartient pas nécessairement au même type d'organisation dans chaque pays. Néanmoins, les compétences et les aptitudes requises doivent être identiques.

Lors de la conception de la formation du personnel (initiale ou continue), les deux questions suivantes doivent être prises en compte :

  • Quel type de formation doit être fournie au personnel d'exploitation (ou : quelle doit être la formation obligatoire) ?
  • Quels critères doivent être appliqués par le responsable d'exploitation pour la validation de la qualité de la formation et des résultats obtenus ?

S'il n'existe aucune réglementation nationale relative au contenu de la formation, l'exploitant doit adapter son programme de formation aux caractéristiques et exigences spécifiques de ses tunnels.

Le Rapport technique 2007R04 "Guide pour l'organisation, le recrutement et la formation du personnel d'exploitation de tunnels routiers" définit plus en détails le recrutement et la formation du personnel aux chapitres 7 "Recrutement du personnel d'exploitation" et 8 "Formation du personnel d'exploitation".

L'exploitant doit tester régulièrement l'efficacité de son personnel et des procédures qu'il a mises en place. Il s'assure ainsi que tous ses agents sont bien familiarisés avec les différents équipements du tunnel et il peut éventuellement détecter des carences dans l'exécution de certaines tâches.

Outre les exercices internes, l'exploitant et les services de secours doivent conjointement mettre en place des exercices de secours avec la participation de la police routière, de l'exploitant, des services médicaux, des pompiers et des services de secours. Les résultats de chaque exercice doivent être analysés. S'ils révèlent des lacunes, les stratégies d'intervention doivent être revues.

Les exercices de sécurité doivent être considérés comme partie intégrante du processus de planification de la sécurité des tunnels routiers. Dans de nombreux pays, la réglementation en matière de sécurité des tunnels routiers indique les intervalles de temps entre les exercices de sécurité et fournit parfois des indications sur leur contenu.

Pour les exploitants de tunnels, l’organisation de tels exercices constitue une tâche considérable.

Le rapport technique 2012R25FR « Bonnes pratiques pour les exercices de sécurité dans les tunnels routiers», s’inspirant d’une enquête sur les expériences internationales dans ce domaine, constitue un guide détaillé destiné à définir les objectifs, préparer, mettre en œuvre et évaluer un exercice de la manière la plus efficace possible. Il contient également des informations pratiques sur les ressources nécessaires, les coûts et les résultats à atteindre. 

Références

No reference sources found.