Manuel des tunnels routiers

Vous êtes ici

3.2. Exploitants

Fig. 3.2-1: Poste de Commande d'un tunnel routier

Le terme « exploitant » désigne l'entité représentant le maître d'ouvrage sur le terrain et qui est responsable de l'exploitation du tunnel. Cet acteur clé de la sécurité de l'ouvrage intervient en liaison étroite avec les autres acteurs concernés (maître d'ouvrage, autorités publiques, services d'intervention et de secours, sous traitants, autres exploitants, usagers, ...). Il a pour tâches principales la gestion du trafic, la gestion du génie civil et des équipements de l'ouvrage, la gestion de crise et la gestion administrative liée à l'exercice de ses missions. Il joue un rôle déterminant dans la bonne mise en œuvre du système de management de la sécurité du tunnel. Ce rôle se concrétise notamment à travers son implication dans les études de conception (y compris analyses de risques), dans la définition des principes d'exploitation, ainsi que dans le suivi au quotidien de l'exploitation de l'ouvrage (gestion des évènements, réalisation des exercices de sécurité, mise en œuvre de la démarche de retour d'expérience, mise à jour régulière des documents d'exploitation, formation du personnel, coordination avec les autres intervenants, ...).

Pour ce qui concerne cet acteur, les aspects suivants sont mis en avant dans le Rapport Technique 2008R03 "Gestion de l'interface exploitant-services de secours dans les tunnels routiers" :

Plus généralement les leçons tirées des exercices et d'événements réels ont prouvé que le comportement de tous ceux qui sont chargés d'exploiter le tunnel est un facteur déterminant pour assurer la sécurité des personnes pendant un incident.

Un des éléments clés concernant cette matière est la réaction adéquate des opérateurs de tunnel responsables de la surveillance et du contrôle-commande. Ils sont les tout premiers acteurs impliqués dans la gestion d'une crise en tunnel routier et assument à ce titre au nom de l'exploitant, une responsabilité importante dans la gestion quotidienne de l'ouvrage. L'exercice de leur mission est d'autant plus délicat qu'ils peuvent être amenés à gérer à tout moment des évènements potentiellement graves mais présentant une probabilité d'occurrence extrêmement faible. En cas d’incident grave pouvant nécessiter une évacuation, ils disposent de divers types d’équipements dynamiques qui leur permettent d’informer et d’alerter les usagers en temps réel, tout en les incitant à adopter le comportement adapté. Cet enjeu est traité dans le rapport technique 2016R06FR intitulé « Améliorer la sécurité dans les tunnels routiers grâce à la communication en temps réel avec les usagers ».  Ce document s’adresse à tous les acteurs impliqués dans la conception et l’exploitation des tunnels routiers (maitres d’ouvrages, exploitants, concepteurs services de secours). Le rapport précise comment diffuser l’information aux usagers en situation normale, de congestion et critique. Il détaille ensuite les différents systèmes qui pourraient être activés en vue d’optimiser la communication en temps réel avec les usagers. Des illustrations montrent comment ces équipements peuvent être utilisés en cas de congestion, d’incident grave ou d’incendie et explique comment ils doivent être adaptés aux circonstances évolutives de l’évènement.

Pour réagir de façon appropriée, les opérateurs de tunnels doivent être à même de comprendre et de gérer des situations parfois complexes pour lesquelles ils doivent disposer de réelles aptitudes à la gestion du stress. Une formation spécifique et appropriée est donc essentielle. Les réglementations européennes exigent que le personnel impliqué dans l'exploitation reçoive « une formation initiale et continue appropriée » (Directive européenne 2004/54/CE - Annexe 1 § 3.1 "Moyens d'exploitation").

Références

No reference sources found.