Manuel des tunnels routiers

Vous êtes ici

6.4. Géométrie de la chaussée

Fig. 6.4-1 : Exemple de section transversale

La terminologie doit être définie comme suit :

  1. La chaussée, comprenant la zone située entre les bords internes des lignes les plus à l'extérieur
  2. La zone hors chaussée comprenant les zones extérieures à la chaussée, dont les lignes de rive, les dégagements, les bandes d'arrêt d'urgence, les trottoirs et les glissières de sécurité

Des informations supplémentaires sur ce sujet sont disponibles dans le Chapitre 2 "Terminologie" du Rapport 05.11.B.

Pour faciliter la gestion des routes, celles-ci sont hiérarchisées selon leurs fonctions.Les réseaux routiers de plus grande importance sont ceux qui traversent plusieurs états, tels que le réseau routier transeuropéen ou les autoroutes américaines inter-Etats. Les réseaux nationaux sont composés de routes reliant les centres urbains et économiques nationaux. Les réseaux régionaux relient les villes régionales. Les critères fonctionnels des différents réseaux ou routes sont définis en termes de vitesse, de niveau d'encombrement, de distances entre intersections, etc.

La plupart des pays ont des directives et des recommandations propres concernant les caractéristiques géométriques de la chaussée. Une comparaison des directives internationales est donnée au Chapitre V "Les voies et la chaussée" du Rapport 05.11.B.

Fig. 6.4-2 : Comparaison des directives internationales (Extrait du tableau 5.1 du Rapport 05.11.B)
Pays et nom de la source Vitesse de conception 
ou de référence (km/h)
Largeur de la voie de circulation (m) Largeur du marquage (m) Largeur de la chaussée (m)
Allemagne 100 (26 T, 26 Tr) 3,50 0,15 7,00
Allemagne RABT 94 110 (29,5 T) 3,75 0,15

7,50

Allemagne RAS-Q 1996 70 (26 t) 3,50 0,15 7,00
Autriche RVS 9.232 80 - 100 3,50 0,15 7,00
Danemark (Pratique) 90 - 120 3,60 0,10 7,20
France (CETu) 80 - 100 3,50 ? 7,00
Japon 80 - 120 3,50   7,00
Japon Road Structure Ordinance 60 3,25   6,50

Il est recommandé que la largeur des voies dans les tunnels présentant une vitesse de circulation de 100 km/h ne soit pas inférieure à 3,50 m. lorsqu'il est acceptable ou nécessaire d'imposer des vitesses réduites limites (80 ou même 60 km/h) dans les tunnels routiers (par exemple, en cas de virages serrés inévitables, de lutte contre le bruit en agglomération, de capacité limitée, de réduction des coûts) une diminution de la largeur des voies (à 3,25 m par exemple m) peut inciter les automobilistes à réduire leur vitesse et donc les aider à respecter la vitesse limite. Cette mesure doit être généralement associée à des contrôles fréquents et des amendes élevées. Dans certains tunnels urbains, où seulement des véhicules légers sont autorisés, des voies de circulations plus étroites sont acceptées ; dans les courbes une attention doit être accordée à l'influence du dévers du revêtement sur la largeur de la structure.

Des informations complémentaires figurent au Chapitre V "Les voies et la chaussée" du Rapport 05.11.B et aux Paragraphes 7.1 à 7.5 du Chapitre 7 "Géométrie de la section transversale" du Rapport 05.12.B.

Références

No reference sources found.